Vue de l'axe central de la capitale Astana au Kazakhstan, le 29 juin 2024. /Xinhua

La 24e réunion du Conseil des chefs d’État de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) s’est achevée jeudi par l’adoption de la Déclaration d’Astana, l’initiative de l’OCS sur l’unité mondiale pour la justice, l’harmonie et le développement, et d’une déclaration sur les principes de bon voisinage, de confiance et de partenariat. La réunion a également approuvé 25 documents stratégiques portant sur l’énergie, la sécurité, le commerce, les finances et la sécurité de l’information.

Depuis sa création en 2001, le rôle de l’OCS dans le renforcement de la paix, de la sécurité et de la stabilité mondiales est largement reconnu. C’est pourquoi l’organisation a vu sa famille, composée notamment d’États observateurs et de partenaires de dialogue, s’élargir à 26 pays sur trois continents au cours des 23 dernières années.

Dans un contexte international marqué par des turbulences et des changements, un nombre croissant de pays ont exprimé leur souhait de rejoindre l’organisation. La Biélorussie, par exemple, a officiellement obtenu le statut de membre de l’OCS lors du sommet de jeudi, devenant ainsi le dixième État membre de l’organisation. Comme l’a déclaré le président chinois Xi Jinping, avec davantage de partenaires, les bases de la coopération sont plus solides.

M. Xi a également appelé à une plus grande unité et à une plus grande force au sein du groupe. Les membres de l’OCS doivent résister ensemble aux interférences extérieures, se soutenir fermement, tenir compte des préoccupations des uns et des autres et résoudre pacifiquement les différends internes, a-t-il indiqué.

Le président chinois Xi Jinping assiste à la 24e réunion du Conseil des chefs d'État de l'Organisation de coopération de Shanghai au Palais de l'Indépendance à Astana, au Kazakhstan, le 4 juillet 2024. /Xinhua

Les échanges entre la Chine et les États membres de l’OCS en sont une parfaite illustration. Lors de leur rencontre de mercredi, Xi Jinping a souligné que Pékin soutenait Moscou dans l’accomplissement de ses responsabilités en tant que président des BRICS et dans l’unification des pays du Sud. Son homologue russe Vladimir Poutine a assuré que la Russie s’opposerait à toute ingérence extérieure dans les affaires intérieures de la Chine et dans la mer de Chine méridionale.

La Chine a également exprimé son soutien à l’adhésion du Kazakhstan aux cadres multilatéraux mondiaux, en jouant le rôle de « puissance moyenne » sur la scène internationale et en apportant sa contribution à la gouvernance mondiale.

Par ailleurs, M. Xi a promis lors de la réunion élargie de l’OCS que la Chine offrirait au moins 1 000 formations en technologie numérique aux autres pays du groupe au cours des trois prochaines années et accueillerait 1 000 jeunes pour des activités d’échange au cours des cinq prochaines années. Il a également invité toutes les parties à utiliser le système de navigation par satellite chinois Beidou et à participer au développement de la Station internationale de recherche lunaire.

Ces efforts illustrent les contributions et les engagements de l’OCS en faveur de l’élimination des déficits en matière de paix, de développement, de sécurité et de gouvernance. « L’OCS s’est imposée comme une plateforme unique où les intérêts et les arguments des États membres sont pris en compte de manière égale », a déclaré le président kazakh Kassym-Jomart Tokayev lors du sommet de jeudi.

L’OCS, la plus grande organisation régionale du monde en termes d’échelle géographique et de population, a été fondée sur l’esprit de Shanghai, qui se définit par la confiance mutuelle, le bénéfice mutuel, l’égalité, la consultation, le respect de la diversité des civilisations et la poursuite du développement commun. Après 23 ans de développement, elle est restée fidèle à son aspiration initiale, ce qui explique pourquoi elle a pu résister aux épreuves de la dynamique internationale changeante.

Comme l’a souligné M. Xi, la véritable sécurité repose sur la sécurité de tous les pays. Dans ce contexte, l’esprit de Shanghai a insufflé une nouvelle vitalité à l’OCS, en en faisant une maison commune caractérisée par la solidarité et la confiance mutuelle, la paix et la tranquillité, la prospérité et le développement, le bon voisinage et l’amitié, ainsi que l’équité et la justice.

Publications similaires