Guy Parmelin, conseiller fédéral suisse et chef du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche, s'exprimant lors du huitième Forum économique sino-suisse en Chine, World Summit Wing, Pékin, Chine, le 1er juillet 2024. /Chambre de commerce suisse de Chine et ambassade de Suisse en Chine.

La huitième édition du Forum économique sino-suisse (SSEF) s’est achevée lundi à Pékin avec la signature par les responsables chinois et suisses d’un protocole d’accord convenant de lancer officiellement des négociations pour la mise à niveau de l’actuel accord de libre-échange (ALE) sino-suisse.

L’événement a attiré plus de 400 invités, dont des dirigeants de multinationales suisses et chinoises ainsi que des représentants gouvernementaux de haut niveau des deux pays.

Des experts, des entrepreneurs, des chefs d’entreprise et des innovateurs ont également partagé des stratégies et des informations pratiques sur les entreprises suisses dans le paysage commercial chinois, notamment dans des domaines tels que la durabilité, la rétention des talents, la numérisation, les sciences de la vie, la gestion de la chaîne d’approvisionnement, l’accès au marché et la réglementation.

Dans un discours liminaire, Guy Parmelin, conseiller fédéral suisse et chef du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche, a déclaré qu’il reconnaissait l’évolution des relations bilatérales et les échanges croissants dans l’éducation et la recherche entre les deux pays, soulignant les liens étroits des entreprises suisses avec le marché chinois.

« Le [COVID-19] La pandémie nous a montré que les chaînes de valeur mondiales étaient tendues, mais ne se sont pas rompues de manière permanente. En tant qu’économie fortement intégrée [into] Dans l’économie mondiale, l’accès à des marchés géographiquement diversifiés est bénéfique pour la Suisse et renforce notre résilience aux crises.

« Nous voulons également nous concentrer sur nos principaux partenaires économiques. Il s’agit en premier lieu de l’UE, mais aussi du reste de l’Europe, des États-Unis et certainement aussi de la Chine », a déclaré M. Parmelin.

Le ministre chinois du Commerce Wang Wentao s'exprimant lors du huitième Forum économique sino-suisse au China World Summit Wing, Pékin, Chine, le 1er juillet 2024. /Chambre de commerce Chine-Suisse et Ambassade de Suisse en Chine.

Dans le même temps, le ministre chinois du Commerce Wang Wentao a déclaré dans son discours d’ouverture que 2025 marquerait le 75e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Suisse, offrant « une nouvelle opportunité historique pour le développement des relations commerciales bilatérales ».

Annonçant que les deux pays ont signé un protocole d’accord pour lancer officiellement les négociations visant à moderniser l’ALE sino-suisse « dès que possible », M. Wang a déclaré qu’une mise à niveau rapide de l’ALE « injecterait sans aucun doute une forte dynamique dans la coopération dans des domaines tels que le commerce des biens, le commerce des services et l’investissement entre les deux pays ».

Le SSEF, le plus grand sommet économique entre la Suisse et la Chine, offre une plateforme unique de dialogue, d’échange et de partenariat entre les deux pays et se déroule tous les deux ans à Pékin. Cette édition a été organisée par la Chambre de commerce Chine-Suisse en partenariat avec l’Ambassade de Suisse en Chine.

Publications similaires