Graphique : L'écosystème d'innovation ouvert et compétitif à l'échelle mondiale de la Chine

La troisième session plénière du 20e Comité central du Parti communiste chinois, prévue à Beijing du 15 au 18 juillet, se concentrera sur les questions liées à l’approfondissement global de la réforme et à l’avancement de la modernisation chinoise.

Au cours de la dernière décennie, la Chine a mis en place une stratégie de développement axée sur l’innovation qui lui a permis de construire un écosystème d’innovation ouvert et compétitif à l’échelle mondiale. La Chine a noué des relations de coopération avec plus de 160 pays et régions.

La capacité d’innovation de la Chine s’est régulièrement améliorée au cours de la dernière décennie, son classement dans l’indice mondial de l’innovation passant de la 29e place en 2014 à la 12e en 2023. C’est la seule économie à revenu intermédiaire parmi les 30 premières.

En 2023, la Chine comptait trois des cinq plus grands pôles scientifiques et technologiques (S&T) du monde, à savoir les pôles Shenzhen-Hong Kong-Guangzhou, Pékin et Shanghai-Suzhou. Le pays abritait également 24 des 100 plus grands pôles scientifiques et technologiques du monde.

La Chine a signé des accords de coopération scientifique et technologique intergouvernementaux avec plus de 80 partenaires de l’Initiative Ceinture et Route (BRI) et a collaboré avec ces partenaires sur plus de 1 000 projets de recherche.

La Chine a créé 20 centres de démonstration de technologies agricoles dans les pays partenaires de la BRI. Elle a créé 53 laboratoires BRI dans les domaines de l’agriculture, des nouvelles énergies, de la nature et de la santé, et 70 parcs industriels à l’étranger dans les pays partenaires de la BRI.

Publications similaires