Inde : une école inculpée de sédition

Inde : une école inculpée de sédition

Des enfants âgés de 9 à 10 ans ont été interrogés par la police après une performance
critiquant le gouvernement et sa nouvelle loi sur la citoyenneté.

Des enfants interrogés sur une pièce de théâtre

Des extraits d’une vidéo montrant la pièce jouée par les élèves de l’école Shaheen est
devenue virale sur Internet et a entraîné la plainte officielle du parti BJP. La pièce de
théâtre montrait des élèves discutant les peurs des Musulmans face à la loi CAA
(Citizenship Amendment Act) et chantant une chanson bollywoodienne devenue une
chanson de protestation de manifestants anti-CCA.

De nombreux enfants ont été interrogés par la police mais aucun n’a été accusé. Le
directeur de l’école, Yusuf Ahamed, a exprimé sa colère quand au fait que les professeurs
et les élèves aient été interrogés à propos de cette performance. La police a inculpé la
direction de l’école pour provocation et sédition.

Des lois visant les Musulmans

L’accusation de sédition, datant de l’ère coloniale britannique, a été de plus en plus
employée contre les personnes manifestant contre le CAA afin d’en faire des actes antinationaux.
La semaine dernière, une douzaine de femmes de l’Uttar Pradesh ont été
accusées de sédition pour avoir organisé un sit-in pacifique contre le CAA.

Le CAA, passé en décembre dernier, est accusé de discriminer les Musulmans et de
saboter une des bases séculaires de la constitution indienne en offrant une voie accélérée
à la citoyenneté à tous les citoyens non-Musulmans. Ajoutée au CAA, la volonté de ficher
spécifiquement les 200 millions de Musulmans du pays a déclenché la plus grave crise de
protestations du pays depuis 40 ans, avec des millions de personnes dans les rues
chaque semaine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.