Russie-Ukraine : les passeports de la discorde

Russie-Ukraine : les passeports de la discorde

Alors que le succès dans les urnes de Volodymyr Zelensky donnait de l’espoir à une possible normalisation des relations entre la Russie et l’Ukraine, le nouveau président ukrainien est soumis à un baptême du feu particulièrement compliqué. Son homologue de Moscou a annoncé la délivrance de passeports russes à tous les Ukrainiens vivant dans l’Est de l’Ukraine et qui souhaiteraient obtenir la nationalité russe. Une provocation contraire aux engagements de Minsk à laquelle vient de répondre Zelensky.

Alors que tous se demandent de quoi sera faite la politique étrangère de l’ancien humoriste et bientôt président en fonction Volodymyr Zelensky, Vladimir Poutine a décidé de tâter le terrain à sa manière. Contrairement à ce qui avait été imaginé, le premier geste du Kremlin est quelque peu emprunt d’hostilité. En effet, le président de la Fédération de Russie a promis des passeports russes à tous les Ukrainiens habitant l’Est du pays. Une démarche qui n’a qu’un but « humanitaire », et qui vise plus précisément à « protéger les droits et libertés de la personne et du citoyen ». 

L’initiative est clairement un test à l’endroit du nouveau pouvoir à Kiev et le président Zelensky dont l’investiture n’aura lieu que le 28 mai prochain a répondu d’une manière similaire. Si la Russie est prête à donner des passeports et tous les droits associés à ce document aux Ukrainiens, Zelensky propose à tous les Russes d’obtenir un passeport ukrainien. Là encore, de supposées motivations humanitaires sont au cœur de cette proposition : « Nous accorderons la citoyenneté ukrainienne aux gens de toutes les nations qui souffrent sous des régimes autoritaires et corrompus. Mais avant tout et surtout aux Russes, qui souffrent plus que tous ».

Un partout balle au centre, mais le jeu des provocations ne devraient pas s’arrêter là bien qu’elles soient contraire à un accord de Minsk – il est vrai bien peu respecté sur certains aspects depuis sa signature. La réaction du leader ukrainien a suscité une réponse moqueuse de la part de Vladimir Poutine. Le président russe a fait remarquer que « Si en Ukraine on commence à distribuer des passeports aux Russes et qu’en Russie nous en distribuons aux Ukrainiens, alors, tôt ou tard, nous arriverons au résultat attendu : tous auront la même citoyenneté ». Le rêve d’une nouvelle Union soviétique en cours de formation aux dépens de tous les acteurs de ce jeu pas très sain ? Poutine a toutefois ajouté : « Je pense même qu’en réalité ils [Russes et Ukrainiens] forment un seul et même peuple avec ses spécificités culturelles, linguistiques et historiques ». Des paroles qui devraient faire réagir, politiciens, historiens, géographes et autres spécialistes des sciences humaines.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.