Le leader du mouvement Pashtun arrêté

Le leader du mouvement Pashtun arrêté

Le leader du mouvement Pashtun accuse l’armée d’abus sur les Pashtuns et de liens avec les Talibans.


Un leader charismatique arrêté


Manzoor Ahmad Pashteen, le leader du mouvement Pashtun Tahafuz, a été arrêté au
Pakistan pour avoir critiqué l’armée du pays. Il a été arrêté dans la ville de Peshawar, ce
lundi matin pour cinq accusations dont une pour conspiration criminelle.


L’homme de 28 ans est un leader charismatique du mouvement défendant les droits des
Pashtuns, une des plus grandes minorités du pays. Il s’est opposé au pouvoir de l’armée,
accusant publiquement les militaires d’exactions en matière de droits humains et de s’être
secrètement alliés avec les Talibans du Pakistan. C’est ce mouvement qui avait amené
des milliers de personnes à manifester dans les rues en protestation des actions de
l’armée, depuis deux ans.


Les médias du pays dans la peur


Le gouvernement du Pakistan, mené par le premier ministre Imran Khan, est désormais
célèbre pour ses liens étroits avec l’armée. Depuis son élection, des journalistes, des
activistes et d’autres opposants ont été ciblés, réduits au silence ou détenus. La peur qui
s’est installée dans le pays pousse les médias à s’auto-censurer et à réduire la liberté
d’expression des journalistes.


Quelques heures avant son arrestation, Mr. Pashteen insistait auprès de journalistes
occidentaux sur le fait que son mouvement était non-violent et qu’il cherchait simplement à
ce que justice soit faite en poussant les magistrats du pays à faire leur travail. Le
mouvement a demandé la création d’une «commission de la vérité» pour mener des
enquêtes sur des assassinats, la pose de mines dans des régions tribales et des
disparitions suspectes. Il a été arrêté quelques heures seulement après ces déclarations.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.