L’UE va mettre en œuvre les sanctions contre la Russie et mesurer le coût de la guerre

L’UE va mettre en œuvre les sanctions contre la Russie et mesurer le coût de la guerre

Les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne dévoileront le 25 février les détails des sanctions contre la Russie pour son invasion de l’Ukraine après que les dirigeants du bloc se sont mis d’accord sur un solide ensemble de mesures pour garantir que le président Vladimir Poutine “échouera”.

Les ministres des Affaires étrangères devaient se réunir à Bruxelles pour une session d’urgence à partir de 15 heures, ce 25 février pour mettre en place des mesures largement acceptées de principe lors du sommet d’urgence qui s’est tenu dans la nuit.

La Russie a lancé son invasion la veille et ses troupes ont avancé sur Kiev tôt le 25 février, tandis que le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy a supplié la communauté internationale d’en faire plus, affirmant que les sanctions annoncées jusqu’à présent n’étaient pas suffisantes.

L’accord de principe des dirigeants signifiait que le bloc se joignait aux États-Unis et à d’autres pour prendre des mesures telles que la restriction de l’accès de la Russie aux technologies.

Cependant, ils ont choisi de ne pas couper la Russie du système mondial de paiements interbancaires SWIFT. Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, qui a accueilli le 25 février une réunion de ses homologues européens à Paris pour discuter des conséquences économiques, a déclaré que cela restait une option, mais seulement en dernier recours.

Le ministre allemand des Finances, Christian Lindner, a déclaré que les sanctions européennes contre la Russie entraîneraient des augmentations de coûts, mais que le bloc serait en mesure de protéger ses économies contre les effets d’une nouvelle inflation.

Volodymyr Zelenskiy inquiet pour son avenir

Les Premiers ministres néerlandais et luxembourgeois, Mark Rutte et Xavier Bettel, ont déclaré que les mesures convenues avec leurs collègues dirigeants étaient très substantielles, frappant durement la Russie dans de nombreux secteurs.

Pour Mark Rutte, même si Poutine a tout entreprit pour diviser l’Europe, il n’a réussi que le contraire.

Xaveir Bettel a déclaré aux premières heures de vendredi que le moment le plus émouvant du sommet de l’UE a été lorsque Volodymyr Zelenskiy s’est adressé à la salle à distance depuis l’Ukraine.

Il nous a dit qu’il ne savait pas s’il pourrait nous reparler, donc c’est difficile. Nous devons savoir à quel point la situation est grave en Ukraine“, a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.