Un général britannique prévient, l’OTAN doit se préparer à une attaque russe

Un général britannique prévient, l’OTAN doit se préparer à une attaque russe

Le commandant suprême adjoint de l’OTAN Sir Adrian Bradshaw a mis en garde, les forces de l’OTAN doivent se préparer à une agression à grande échelle de la Russie sur un État membre de l’Europe de l’Est. Cette attaque serait déclenchée pour prendre l’alliance au dépourvu et arracher un territoire.

Analyse des tactiques de combat « hybrides »

C’est bel et bien un scénario effrayant que Sir Adrian Bradshaw, deuxième commandant des forces de l’OTAN, dresse au sujet de la situation diplomatique en Europe de l’Est.

Cet avertissement intervient alors que les relations avec le Kremlin s’aggravent depuis quelques jours et la signature d’un second accord de cessez-le-feu assez fragile, visant à lutter contre les effusions de sang dans l’Est de l’Ukraine.

S’exprimant au Royal United Services Institute of Reflection de Londres, ce vendredi 20 février, Sir Adrian affirme que l’OTAN doit s’adapter et étudier les tactiques militaires « hybrides » – combinaisons de techniques conventionnelles, irrégulières et de cyberguerre – utilisées par la Russie en Ukraine. Les forces alliées doivent se tenir prêtes pour une éventuelle nouvelle invasion.

« La Russie pourrait croire qu’une agression à grande échelle, et elle a montré qu’elle pouvait le générer à très court terme – comme nous l’avons vu dans les exercices d’accrochage qui ont précédé la prise de contrôle de la Crimée – pourrait à l’avenir non seulement être utilisée pour des manœuvres d’intimidation et de pression, mais aussi, pour saisir un territoire de l’OTAN “, a-t-il analysé.

source