A peine investi, le président Zelenski dissout le Parlement ukrainien

A peine investi, le président Zelenski dissout le Parlement ukrainien

Ce lundi 20 mai est à marquer d’une pierre blanche en Ukraine. Le président élu, Volodymyr Zelensky a été officiellement investi et ses premiers pas dans son nouveau costume risquent fort de changer la face (politique) de l’Ukraine. Zelensky a tenu son tout premier discours au Parlement et a annoncé sa dissolution. Une manière de mettre fin à un système moribond qui a mené l’Ukraine dans l’impasse. Des élections anticipées devraient avoir lieu cet été avec l’objectif pour le nouvel homme fort ukrainien de rassembler une indispensable majorité parlementaire.

Après des années de guerre et des décennies pendant lesquelles beaucoup d’hommes politiques se sont servis au détriment du peuple, l’Ukraine est peut-être entrée dans une nouvelle ère. Les visages de certains députés le laissent penser. Invité à prendre la parole au Parlement à l’occasion de son investiture, Volodymyr Zelensky a annoncé la dissolution de la Rada et des élections anticipées. Les députés auraient dû être renouvelés en octobre, mais le président entend secouer un système qui ne fonctionne pas et se débarrasser par les urnes d’opposants politiques jusque-là au pouvoir.

Les visages de certains députés où la stupeur a fait place à la peur en dit long sur les changements à venir en Ukraine. Malgré les discours volontaristes, beaucoup de dirigeants ont tout fait pour que rien ne change dans un pays aujourd’hui coupé en deux, en détresse économique et incertain quant à son identité profonde. Le travail de restauration s’annonce herculéen et la tâche revient à Zelensky, le nouveau président élu avec le score fleuve (et non truqué) de 73 % des voix.

Avec un programme aux contours encore assez flous, Zelensky est attaqué par ses adversaires politiques, lesquels vont devoir convaincre les électeurs de la nécessité de leur laisser une parcelle de pouvoir législatif au cours des quatre prochaines années. Une période pendant laquelle le président de la République ukrainienne aura a cœur de récupérer les territoires perdus de l’Est sans ostraciser une population qui a souffert des politiques et des insultes des précédents gouvernements. Arrivé à pied au Parlement, s’exprimant en ukrainien, mais aussi en russe, Zelensky a montré qu’il n’avait rien perdu de son charisme et de sa simplicité. Celle-là même qui peut soulever des montagnes. L’épreuve sera dure, mais pas impossible avec le soutien des Ukrainiens désireux de changer le visage de la politique et de leur pays.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.