Un village japonais fait face au dépeuplement avec des poupées

Un village japonais fait face au dépeuplement avec des poupées

Le Japon est le plus grand pays au monde à connaître le vieillissement de sa population. Ce phénomène entraîne depuis des années la désertification de nombreux villages. Celui de Nagoro – dans les montages à 500 kilomètres à l’ouest de Tokyo – a trouvé une solution peu orthodoxe pour amener un peu de vie dans une bourgade qui ne compte plus que 27 habitants : des poupées grandeur nature.

Peuplé de127 millions d’habitants, l’archipel du Japon est face à un phénomène de vieillissement de la population à tel point qu’il sera le premier pays « ultra-âgé » de la planète, c’est-à-dire un pays qui compte près de 30 % de sa population âgée de plus de 65 ans. Les villes moyennes et villages se sont vidés au cours des décennies précédentes pour venir alimenter les grands centres urbains et aujourd’hui, ce sont des centaines de villages qui ne comptent plus que des personnes âgées.

C’est le cas du village de Nagoro, perdu dans les montagnes, où ne vivent plus que 27 habitants dont le plus jeune a 55 ans. Afin de palier à une vie de plus en plus solitaire, une habitante de Nagoro, Tsukimi Ayano, s’est lancée dans un projet un peu fou : fabriquer des poupées de la taille d’un homme et les disséminer dans le village. Cette présence non humaine permet à la créatrice de ces poupée de se « souvenir du temps où le village était animé ». Une présence qui pourrait faire peur à certains, mais qui attire des touristes venus du monde entier. « Avant que je ne fabrique ces créatures, personne ne s’arrêtait ici », explique Tsukimi Ayano. « Je ne sais pas à quoi ressemblera Nagoro dans 10 ou 20 ans, mais je continuerai à fabriquer des poupées ».

En 16 années de fabrication de poupées, ces êtres de papiers et tissus ont largement dépassés le nombre d’humains du village. Ils sont environ 270 à être figés dans différentes postures à l’extérieur ou bien dans certains bâtiments du village. Un monde à part qui survivra certainement des années à sa créatrice. Cette expérience incroyable permet de souligner les difficultés des villages isolés au Japon. Un pays qui n’a toujours pas trouvé la recette pour enrayer la baisse de la natalité et donc le vieillissement de la population.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.