Des milliers de personnes participent à une manifestation anti-gouvernementale en Moldavie

Des milliers de personnes participent à une manifestation anti-gouvernementale en Moldavie

Plusieurs milliers de manifestants dénonçant les dirigeants pro-occidentaux de Moldavie ont défilé dans la capitale de l’ex-État soviétique pour le sixième dimanche consécutif et ont installé un nouveau camp de tentes quelques jours après que la police a nettoyé un campement similaire.

Environ 7 000 manifestants ont dénoncé les fortes hausses de prix, notamment pour le gaz acheté à la Russie. Ils ont appelé à la démission de la présidente Maia Sandu et de son gouvernement.

Les manifestations, organisées par le parti du politicien d’opposition en exil Ilan Shor, soulignent le défi politique le plus sérieux pour Maia Sandu depuis sa victoire écrasante aux élections de 2020 sur une plate-forme pro-européenne et anti-corruption.

Mais Maia Sandu et son gouvernement, soutenus par une large majorité parlementaire, semblent peu en danger de tomber pour le moment dans ce qui est l’un des pays les plus pauvres d’Europe coincé entre l’Ukraine et la Roumanie, membre de l’Union européenne.

Les manifestants ont convergé vers la place centrale de Chisinau en quatre colonnes, mais la police les a tenus à bonne distance du parlement et de la résidence du président.

Trois petits partis, dont les communistes de Moldavie, se sont joints à la manifestation pour la première fois. Les militants ont installé un campement de plusieurs dizaines de tentes près du bureau du procureur, cinq jours après que la police a enlevé sans incident un camp beaucoup plus grand à l’extérieur du parlement.

Ilan Shor, reconnu coupable de fraude dans le cadre d’un scandale bancaire d’un milliard de dollars, a appelé les manifestants par Skype depuis Israël à faire pression pour des élections anticipées “afin que des personnes arrivent au pouvoir capables de faciliter la vie de Moldovagaz”.

C’était une référence aux difficultés de la Moldavie à obtenir et à payer le gaz de Gazprom – le gouvernement s’est plaint la semaine dernière que le géant russe avait refusé de dire quel volume d’approvisionnement il fournirait le mois prochain.

Gazprom a déjà réduit ses approvisionnements d’octobre de 30 % et insiste pour que la Moldavie règle ses dettes impayées totalisant 709 millions de dollars.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.