Les talibans interdisent la culture des stupéfiants, dont l’opium

Les talibans interdisent la culture des stupéfiants, dont l’opium

Les talibans ont annoncé cette année l’interdiction de la culture de stupéfiants en Afghanistan, premier producteur mondial d’opium.

Conformément au décret du chef suprême de l’émirat islamique d’Afghanistan, tous les Afghans sont informés que désormais, la culture du pavot est strictement interdite dans tout le pays“, selon un ordre du chef suprême des talibans, Haibatullah Akhundzada.

Si quelqu’un enfreint le décret, la récolte sera immédiatement détruite et le contrevenant sera traité conformément à la charia“, a déclaré l’ordre, annoncé lors d’une conférence de presse du ministère de l’Intérieur à Kaboul.

L’ordonnance indiquait que la production, l’utilisation ou le transport d’autres stupéfiants étaient également interdits.

Le contrôle de la drogue a été l’une des principales revendications de la communauté internationale du groupe islamiste, qui a pris le contrôle du pays en août et cherche à obtenir une reconnaissance internationale officielle afin de lever les sanctions qui entravent gravement les activités bancaires, les affaires et le développement du pays.

Les talibans ont interdit la culture du pavot vers la fin de leur dernier règne en 2000 alors qu’ils recherchaient une légitimité internationale, mais ont fait face à une réaction populaire et ont ensuite principalement changé de position, selon des experts.

Une forte résistance attendue

La production d’opium en Afghanistan – que les Nations Unies estimaient à 1,4 milliard de dollars à son apogée en 2017 – a augmenté ces derniers mois, ont déclaré des agriculteurs et des talibans.

La situation économique désastreuse du pays a incité les habitants des provinces du sud-est à cultiver la fleur illicite qui pourrait leur apporter des rendements plus rapides et plus élevés que les cultures légales telles que le blé.

Des sources talibanes ont déclaré qu’elles s’attendaient à une forte résistance de certains éléments du groupe contre l’interdiction du pavot et qu’il y avait eu une augmentation du nombre d’agriculteurs cultivant du pavot ces derniers mois.

Un agriculteur de Helmand qui s’est exprimé sous couvert d’anonymat a déclaré que ces dernières semaines, les prix du pavot avaient déjà plus que doublé suite à des rumeurs selon lesquelles les talibans interdiraient sa culture. Mais il a ajouté qu’il avait besoin de cultiver du pavot pour subvenir aux besoins de sa famille.

Les autres cultures ne sont tout simplement pas rentables“, a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.