Russie, sanctions : le G7 a la main ferme

Russie, sanctions : le G7 a la main ferme

Parler d’une seule voix. Tel était l’objectif principal des Etats-Unis et de l’Europe lors de la dernière réunion du G7, et le message concernait la Russie, exclue il y a un an, après l’annexion de la Crimée.

L’heure ne serait donc pas à la levée des sanctions à l’encontre de Moscou, alors que Vladimir Poutine ne semble démontrer que peu d’intérêt au désarmement dans l’ouest de l’Ukraine, bien qu’un accord de cessez-le-feu ait été conclu à Minsk en présence de François Hollande et Angela Merkel.

Ce lundi 8 juin, à l’issue du sommet du G7, le leader français a estimé qu’une prolongation des sanctions était « vraisemblable », celle-ci sera décidée les 25 et 26 juin prochains, lors du Conseil européen, à Bruxelles.

François Hollande a ajouté que les récentes violations de cessez-le-feu appelaient même à une « aggravation » des sanctions

source

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.