L’UE finance une centrale solaire de 100 MW en Ouzbékistan

L’UE finance une centrale solaire de 100 MW en Ouzbékistan

La société énergétique française Total développe un champ solaire près de Samarkand en Ouzbékistan, qui vendra de l’électricité aux réseaux électriques nationaux du pays dans le cadre d’un contrat de rachat d’électricité de 25 ans.

L’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) a estimé que l’Ouzbékistan ne disposait que de 4 MW de capacité solaire connectée au réseau à la fin de 2020.

Le champ solaire est décrit comme l’une des premières installations d’énergies renouvelables du secteur privé en Ouzbékistan, grâce à l’implication de la société énergétique française Total en tant que développeur, via Tutly Solar filiale de Total Eren, l’entité dédiée aux énergies propres du groupe.

Total vendra l’énergie produite par le champ à l’opérateur du projet, Réseaux électriques nationaux d’Ouzbékistan, dans le cadre d’un contrat de rachat d’électricité de 25 ans.

Le gouvernement de l’Ouzbékistan vise 8 GW de capacité de production d’énergie solaire et éolienne cette décennie. Dans sa dernière série de chiffres, l’Agence internationale pour les énergies renouvelables a estimé que le pays disposait de 8,33 MW de capacité solaire et éolienne à la fin de 2020.

Le communiqué de presse conjoint publié le 11 mai par les trois organismes financiers à l’origine du projet indiquait que la BEI accorderait un prêt de 43,7 millions d’euros pour les installations. Des prêts de 21,8 millions d’euros chacun seront fournis par l’entité de développement international de la Banque européenne pour la reconstruction et développement (BERD) et par Proparco, branche privée de l’Agence française de développement.

Le montant total du projet est estimé à 87,4 millions d’euros.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.