Moscou, Téhéran et Ankara confirment la création de zones sécurisées en Syrie

Moscou, Téhéran et Ankara confirment la création de zones sécurisées en Syrie

Ce jeudi 4 mai, la Russie, l’Iran et la Turquie ont approuvé la mise en place de zones sécurisées sur le territoire syrien afin de préserver ces zones de tout affrontement.

Moscou et Téhéran, alliés du régime syrien et Ankara, soutien des rebelles, ont ainsi ratifié un mémorandum créant des zones sécurisées, dites de « désescalade » en Syrie, un moyen de stopper à terme le conflit sur le territoire syrien.

Ce document a été signé ce jeudi 4 mai par les chefs des délégations des trois pays, qui avaient d’ailleurs parrainé les pourparlers de la paix d’Astana, au Kazakhstan. Les entretiens avaient commencé la veille.

Quatre zones tampons

Au final, quatre zones vont être créées, elles pourraient ressembler à des zones tampons sans pour autant qu’un déploiement massif de soldats ne soit nécessaire pour faire cesser les affrontements. Selon un version en arabe du projet, une de ces zones devrait se situer dans les territoires rebelles d’Idleb, puis une dans la province centrale de Homs, une autre dans l’enclave rebelle de la Ghouta et enfin, une dernière dans la partie méridionale du pays.

Ces zones devraient être entourées par un périmètre de sécurité. Des militaires étrangers pourraient également être déployés en qualité d’ « observateurs ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.