Pour Zelensky, la paix en Ukraine passera par Bruxelles et Moscou

Pour Zelensky, la paix en Ukraine passera par Bruxelles et Moscou

Le tout nouveau président ukrainien doit gérer de multiples dossiers urgents dont le premier d’entre eux : le retour de la paix. Une tâche qui s’est avérée impossible sous l’ancienne présidence Poroshenko et qui constituera un axe majeur de l’action de Volodomyr Zelensky. Les obstacles pour obtenir une paix durable sont imposants, mais le chef de l’Etat ukrainien compte sur un dialogue franc avec Moscou et sur le soutien de l’Union européenne à laquelle il a accordé son tout premier déplacement à l’étranger.

Pour la première fois depuis son investiture à la présidence ukrainienne, Volodomyr Zelensky a franchi les frontières de son pays afin de se rendre à Bruxelles. Ce 4 juin, il a rencontré le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, avec lequel il a posé devant les photographes avant de s’entretenir loin des flashs et des caméras. Si les propos tenus à l’écart du tourbillon médiatique ne sont pas connus, le président ukrainien n’a pas caché son agenda ni sa méthode de travail pour parvenir à la paix.

Zelensky a réaffirmé son ambition de discuter avec la Russie afin de trouver une solution pacifique au conflit qui a fait environ 13 000 morts depuis 2014. « Nous sommes prêts à négocier avec la Russie. Nous sommes prêts à appliquer les accords (de paix) de Minsk. Mais nous devons d’abord être capables de nous protéger » a notamment déclaré le président ukrainien en visite au siège de l’OTAN. Le Secrétaire général de l’Organisation, Jens Stoltenberg a quant à lui souligné le soutien total de l’OTAN à « la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine. Les Alliés ne reconnaissent pas et ne reconnaîtront pas l’annexion illégale de la Crimée par la Russie et nous condamnons les actions agressives de la Russie dans la région de la mer Noire ».

Une position entièrement partagée par le président ukrainien qui a souligné que la tâche commune de l’OTAN et de l’Ukraine était « d’assurer la stabilité et la sécurité dans la région de la mer Noire ». Une Ukraine alliée à l’OTAN et qui reste plus que jamais « sur la voie de l’intégration européenne et euro-atlantique » selon Zelensky. « La trajectoire stratégique de l’Ukraine, consistant à intégrer l’UE et l’Otan en tant que membre à part entière, (…) demeure inchangée (…) C’est la priorité de notre politique étrangère » a explicité le chef de l’Etat ukrainien. Un rapprochement avec l’Occident est à l’agenda officiel ukrainien et cela doit se faire au service de la paix. La réussite de son mandat dépendra grandement de cette question.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.