Manifestations annulées au Japon

Manifestations annulées au Japon

Les efforts pour contenir la propagation du virus Covid-19 devrait obliger les autorités japonaises à annuler la commémoration du désastre de mars 2011.

Une cérémonie nationale

Le Japon est sur le point d’annuler la cérémonie supposée marquer l’anniversaire du triple désastre survenu sur ses côtes du nord-est en mars 2011. Cette décision fait partie d’un ensemble de plusieurs actions du gouvernement japonais pour tenter de contenir la propagation du virus Covid-19.

La cérémonie nationale devait avoir lieu à Tokyo le 11 mars, neuf ans exactement après les puissants tremblement de terre et tsunami qui ont fait plus de 18000 victimes et provoqué le désastre de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi.

Des manifestations annulées

Le gouvernement a d’abord considéré réduire l’ampleur de la cérémonie ou demander aux participants de prendre des mesures de précautions contre le virus, mais est en train d’organiser son annulation complète. Le premier ministre, Shinzo Abe, a recommandé l’annulation de grandes manifestations sportives et culturelles, à la suite de critiques sur la manière dont son gouvernement gérait l’épidémie.

Le Japon a enregistré son 1000ème infection au virus Covid-19 mercredi dernier, dans la préfecture de Yamaguchi. Douze personnes sont décédées dans l’épidémie au Japon. Les organisateurs des festivités des “cerisiers en fleurs” (Sakura) ont annoncé leur volonté de décourager un trop grand nombre de visiteurs dans la capitale à la fin du mois.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.