Lee Chong Wei : la légende est éternelle

Lee Chong Wei : la légende est éternelle

A 35 ans, Lee Chong Wei continue de dominer le badminton mondial même si son règne n’est plus tout à fait sans partage. Longtemps battu par son éternel rival, le chinois Lin Dan, dans les plus grandes compétitions, Lee Chong Wei semble avoir passé ce redoutable écueil. Pourtant, les jeunes générations frappent à la porte et garnir un peu plus son palmarès n’est pas aisé. La légende vivante du badminton vient pourtant de décrocher un douzième Open de Malaisie. Une performance qui rehausse la place de ce champion dans le cœur de ses compatriotes.

Quel parcours pour décrocher un douzième titre à l’Open de Malaisie ! Devant son public, Lee Chong Wei aura dû batailler contre 3 (ex) numéro 1 mondiaux pour finalement s’imposer avec classe ce dimanche. Les deux premiers tours n’auront été qu’une formalité contre le japonais Kazumasa Sakai (21/13 – 21/10) et l’ancien numéro un mondial et autre vétéran du circuit, le coréen Lee Hyun Il (21/7 – 21/7). Le triomphe de Lee Chong Wei aurait pu s’arrêter contre l’actuel numéro un mondial, le Danois Viktor Axelsen, mais fort d’une maîtrise totale, le chouchou des Malaisiens s’est imposé en deux sets (21/17 – 21/9).

Il ne restait que deux victoires afin de soulever le trophée. La demi-finale fut presque un parcours de santé contre Tommy Sugiarto (21/18 – 21/15). Battu il y a quelques semaines par un autre ancien numéro un mondial, le Japonais Kento Momota, Lee Chong Wei a inversé la tendance en finale sur un score serré (21/17 – 23/21). Le succès est une consécration avec un douzième sacre sur ses terres et aucun set de perdu au passage.

A près de 36 ans, Lee Chong Wei continue d’écrire sa légende et a dans le viseur les prochains championnats du monde qui auront lieu en août à Nanjing (Chine). Une compétition qui résiste encore (et toujours ?) au génie malaisien qui n’a pas pu faire mieux que finaliste à quatre reprises. Ses concurrents seront-ils assez en jambes pour lui contester la victoire ? Lin Dan est en net recule et Chen Long encore en phase ascendante. La Chine souffre, mais le danger est multiple pour un Lee Chong Wei jamais à l’abri d’une désillusion en championnats du monde.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.