Les (mauvais) sponsors de la COP24

Les (mauvais) sponsors de la COP24

La COP24 s’ouvre à Katowice ce lundi 3 décembre. Un rendez-vous important de l’après-Accord de Paris qui commence sous de mauvais auspices puisque le principal sponsor n’est autre que la plus grande société minière de Pologne. Une entreprise spécialisée dans l’extraction de charbon, soit l’énergie fossile la plus polluante. Les autorités polonaises tentent de minimiser cette curieuse présence.  

C’est une polémique dont Varsovie se serait bien passée. Alors que la Pologne s’apprête à accueillir des délégations du monde entier à l’occasion de l’ouverture de la COP24, le groupe Jastrzebska Coal Company (JSW) fait parler de lui. Et pour cause, il s’agit du principal sponsor de cet événement consacré à la préservation de l’environnement. Une présence paradoxale, voire dérangeante puisque JSW est le plus grand producteur de charbon dans le pays. L’annonce de cette étonnante collaboration suscite des questions légitimes et le ministre polonais de l’Environnement a expliqué que JSW n’était qu’ « un sponsor parmi d’autres ».

Certes, mais la présence d’un tel groupe constitue un curieux signal. JSW se présente comme le « leader pro-écologique dans l’industrie minière », mais ce slogan semble relever plus du greenashing que de réels efforts en matière de préservation de l’environnement. Outre, la présence de JSW, deux autres énergéticiens largement engagés dans le charbon figurent aussi parmi les sponsors de la COP24 : Tauron et PGE.

Il ne s’agit donc pas d’une erreur de casting, mais d’un choix conscient de toutes les parties prenantes. JSW entend faire la promotion des énergies renouvelables au cours de l’événement. Des activités que développe le groupe, mais qui restent extrêmement minoritaires. Le message délivré avant même l’ouverture de cette COP24 est donc quelque peu gâché. Pour rappel, plus de 60 % de la pollution en Pologne est due au charbon brûlé par les particuliers et les entreprises. Il s’agit d’un véritable problème de santé publique qui tue chaque année 50 000 personnes.

Avec de tels sponsors, il n’est pas certain que la Pologne s’engage pleinement vers une hausse de ses engagements en faveur de la transition énergétique comme cela est espéré par les experts. La planète est loin d’être sauvée du réchauffement climatique…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.