En Turquie, deux professeurs en grève de la faim écroués

En Turquie, deux professeurs en grève de la faim écroués

La police turque a arrêté Nuriye Gulmen, un universitaire, et Semih Ozakca, ancien instituteur, ce lundi 22 mai en raison de soupçons d’appartenance à une organisation terroriste. Ces derniers ont été écroués le lendemain dans l’attente de leur procès devant un tribunal d’Ankara.

Selon l’agence officielle Anadolu, les deux professeurs auraient des liens avec un groupement terroriste et feraient de la propagande terroriste, ils sont également accusés d’infraction à la loi sur les manifestations.

Les deux hommes sont principalement accusés d’appartenance au Front du Parti Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKP-C), une organisation aux idées marxiste qui a été interdite. Le DHKP-C est à l’origine d’attaques dans le pays ces dernières années.

Des dizaines de milliers de personnes au chômage suite aux purges

Les deux enseignants ont perdu leur emploi suite à la promulgation des décrets-lois mis en place après la tentative de putsch manquée du 15 juillet 2016. Les purges en Turquie ont à ce jour mis au chômage forcé des dizaines de milliers de personnes.

En guise de résistance, Nuriye Gulmen et Semih Ozakca ont entamé une grève de la faim il y a deux mois et demi.

Les deux hommes se sont dits déterminés à poursuivre leur action, selon une vidéo diffusée avant le procès. Ils ont garanti qu’ils ne lâcheraient rien avant la victoire, et affirmé qu’ils continueraient leur combat en prison, tout en appelant les personnes à se mobiliser en leur faveur.

Une manifestation de soutien a été organisée ce mardi à Ankara, mais la police a violemment réprimandé la foule, et plusieurs personnes ont été interpellées.

Laisser un commentaire