Russie : enfin une levée des sanctions ?

Russie : enfin une levée des sanctions ?

Vladimir Poutine a conclu des accords de collaboration économique avec la Grèce ce vendredi, à l’occasion de sa première visite bilatérale en plus d’un an dans un pays de l’Union européenne, qui doit statuer le mois prochain au sujet des sanctions infligées à Moscou à propos du conflit dans l’est de l’Ukraine.

Chaque camp fait pression à sa manière. La Russie menace de son côté de prolonger l’embargo alimentaire jusqu’en 2017. Ce dernier avait été décrété en réponse aux sanctions, et représente un manque à gagner important pour les agriculteurs européens.

Avant celle d’Athènes ce vendredi, la dernière visite de Vladmir Poutine dans un pays de l’Union européenne remontait à février 2015, le président russe s’était alors rendu en Hongrie. A ce jour, les relations restent très tendues avec l’UE.

Vers une levée graduelle ?

L’Italie et la Hongrie ont fait part de leurs réserves quant au prolongement des sanctions imposées à Moscou en 2014. Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a reconnu jeudi qu’une reconduction serait plus difficile cette année.

Vendredi, le ministre a émis l’hypothèse d’une levée graduelle des mesures de rétorsions économiques. Un scénario qui serait possible, selon lui, seulement si des progrès sont faits d’ici fin juin dans l’application des accords conclus à Minsk au sujet du conflit dans l’est de l’Ukraine.

Le G7, qui s’était récemment réuni au Japon, a un discours plus ferme à l’encontre de Moscou. Les dirigeants des 7 grandes puissances mondiales avaient quant à eux affirmé que les sanctions pourraient être levées lorsque la Russie aura rempli ses engagements vis-à-vis des accords de Minsk, et dans le contraire, celles-ci pourraient être aggravées.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.