Erdogan prend (définitivement) la main

Erdogan prend (définitivement) la main

Le scrutin de ce dimanche 24 juin qui a appelé 59 millions de turcs aux bureaux de vote s’est conclu sur une victoire de Recep Tayyip Erdogan et de son parti. Selon les résultats officiels, le président turc est réélu dès le premier tour et est parvenu à constituer une majorité au Parlement. Les résultats du vote, qui renforce in fine les pouvoirs du président, sont dénoncés par l’opposition qui a constaté de nombreux cas de fraude.

Y avait-il vraiment du suspense comme cela a été écrit dans la presse ces derniers jours ? Les Turcs étaient appelés à renouveler ou non leur confiance envers Recep Tayyip Erdogan et son parti, l’AKP. L’opposition espérait une mobilisation forte de sa base afin d’empêcher un accaparement du pouvoir dans les mains d’un seul homme. L’objectif n’a pas été atteint puisque selon le Haut comité électoral, «  Recep Tayyip Erdogan a remporté la majorité absolue des voix valides ». Après le dépouillement de plus de 97 % des voix, le président turc a été réélu avec 52,5 % des suffrages exprimés valides. Son principal opposant, Muharrem Ince est crédité de 30,7 % des voix.

Erdogan est donc réélu et pourra compter sur deux atouts de taille. En effet, le Parlement a lui aussi été renouvelé et a redonné une majorité à l’AKP et à son allié ultranationaliste, le MPH, avec 53,8 % des voix. En plus d’un Parlement de la même couleur que l’exécutif, Erdogan voit ses pouvoirs renforcés avec la disparition du poste de Premier ministre et la possibilité de gouverner par décret présidentiel.

Le coup double est fait même si l’opposition dénonce des fraudes massives dans plusieurs bureaux de vote. Dès hier soir, Erdogan affirmait qu’il avait recueilli une majorité des votes selon les résultats officieux. Il sera intéressant de voir quels chefs d’Etat et de gouvernement saluent en premier la victoire d’un homme considéré par beaucoup comme un autocrate depuis les purges qui ont suivi la tentative de coup d’Etat en 2016.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.