Brexit : vers une période de transition jusqu’en 2020 ?

Brexit : vers une période de transition jusqu’en 2020 ?

Le divorce entre le Royaume-Uni et l’Union européenne se fait de manière douloureuse à tel point que le processus pourrait ne pas avoir abouti au 30 mars 2019, date à laquelle la sortie effective est prévue. Michel Barnier, négociateur en chef représentant l’Union européenne a déclaré dans une interview aux Echos qu’une période de transition allant jusqu’à fin 2020 pourrait être appliquée bien que son mandat actuel ne « permette pas de négocier sur ce point ».

Le vote en faveur du Brexit trouvera-t-il sa traduction politique prochainement ? La chose est incertaine tant les négociations sont difficiles entre les deux parties. Le négociateur en chef pour l’Union européenne a évoqué dans une interview la possibilité de se donner plus de temps en repoussant la date fatidique du 30 mars 2019 au moyen d’une période de transition qui s’achèverait fin 2020. Pour Michel Barnier, il serait « logique » que la période de transition « couvre la période financière en cours, donc jusqu’à 2020. Elle nous laisserait un peu plus de temps pour préparer la relation future ».

S’il n’a pas le mandat pour parvenir à cette solution transitoire, Michel Barnier milite en sa faveur : « Une telle période ne serait possible qu’à condition d’être encadrée par le maintien de la totalité de l’architecture de réglementation et de supervision européenne, ordre juridictionnel y compris. Ce serait le maintien du statu quo économique et de l’ensemble des obligations du Royaume-Uni ». Des propos qui font craindre aux partisans du Brexit la fin de la sortie de leur pays de l’UE. Les « progrès insuffisants » des négociations pourraient-ils déboucher sur un statu quo ad vitam aeternam ?

Laisser un commentaire