Le Premier ministre arménien poussé à la démission

Le Premier ministre arménien poussé à la démission

Après dix années au pouvoir en tant que président de la République, Serge Sarkissian n’aura pas résisté à la pression de la rue demandant sa démission. Elu depuis peu au poste de Premier ministre, Sarkissian avait engagé une réforme constitutionnelle lui permettant de récupérer l’ensemble des prérogatives présidentielles. Une tentative contre laquelle la rue arménienne s’est levée et qui a poussé l’homme fort du pays à annoncer sa démission.

Elu président de la République arménienne en 2008, Serge Sarkissian a conduit les destinées de son pays pendant 10 ans. Une décennie bien remplie qu’il a souhaité poursuivre en se faisant élire Premier ministre le 17 avril dernier par le Parlement. Une fonction qu’il a voulu tailler à sa mesure puisque la réforme constitutionnelle qu’il a lancée devait transmettre tous les pouvoirs du président au Premier ministre. Un moyen vu par l’opposition pour se « maintenir à vie au pouvoir ».

Les Arméniens ont alors décidé de battre le pavé tous les jours et ce dimanche 22 avril, le leader de l’opposition Nikol Pachinian avait été arrêté après une courte entrevue avec Sarkissian. Ce lundi 23 avril a connu un rebondissement spectaculaire puisque Sarkissian a annoncé par voie de communiqué qu’il démissionnait.  « Nikol Pachininan avait raison. J’avais tort » a déclaré le désormais ex-Premier ministre.

La majorité et l’ensemble du Parlement doivent élire un nouveau Premier ministre et si les Arméniens resteront attentifs, la situation devrait s’apaiser à quelques heures des commémorations du génocide arménien.

Laisser un commentaire