Forte diminution des demandes d’asile en Europe

Forte diminution des demandes d’asile en Europe

Malgré les vagues de réfugiés qui continuent de traverser la Méditerranée au péril de leur vie, l’Union européenne a enregistré un nombre de demandes d’asile bien moins élevé l’année dernière qu’en 2016. Syriens, Irakiens et Afghans sont les principaux demandeurs d’asile et l’Allemagne reste de loin le principal pays où souhaitent s’installer les primo-demandeurs. 

2015 semble déjà loin malgré les apparences. Il y a trois ans, l’Union européenne connaissait son année record en termes de demandes d’asile avec 1,26 millions de primo-demandes. Les chiffres de 2017 viennent d’être publiés et ils confirment une forte décrue. L’année dernière, ce sont 650 000 demandes qui ont été enregistrées soit près de deux fois mois qu’en 2016.

Ainsi, si l’immigration continue de faire la Une des médias, elle évolue rapidement et reprend une forme proche de celle de 2014. Avec 102 400 primo-demandeurs d’asile, les Syriens constituent le plus gros contingent devant les Irakiens (47 500) et les Afghans (43 600). L’Allemagne reste le pays le plus prisé avec près de 200 000 demandes ce qui en fait le réceptacle d’environ un tiers des demandes en 2017. L’Italie a reçu 20 % des demandes et la France 14 % avec 91 000 dossiers transmis aux autorités.

Cette baisse sensible du nombre de demandes ne devrait toutefois pas changer rapidement les effets d’une immigration massive sur les opinions publiques.

Laisser un commentaire