En Serbie, le mouvement anti-Vucic s’amplifie

En Serbie, le mouvement anti-Vucic s’amplifie

Les opposants au président serbe Aleksandar Vucic manifestent depuis plus de deux semaines désormais dans les trois villes les plus importantes du pays, notamment Belgrade. Le nouveau chef d’Etat a été élu le 02 avril dernier, récoltant 55% des suffrages.

Ces manifestations ont été initiées via les réseaux sociaux. Ils étaient près de 2 000 ce mercredi à Belgrade, aussi bien des retraités que des étudiants. Ces derniers dénoncent l’élection d’Alksandar Vucic actée directement au premier tour.

Le régime du nouveau président et ancien Premier ministre Aleksandar Vucic est perçu comme une dictature, comme l’indique un étudiant serbe au correspondant de RFI en Serbie, qui précise que le frère et la famille du chef d’Etat contrôlent déjà la majeure partie de l’immobilier dans le pays. Pour lui, aucune loi n’est respectée par le régime.

Un tel mouvement de contestation populaire ne s’était pas vu dans le pays depuis l’indépendance du Kosovo en 2008 ou encore la chute du dictateur Slobodan Milosevic au début des années 2000.

Plus de contrôle démocratique

Et cette contestation semble être en voie de s’intensifier. La foule qui se densifie réclame l’octroi de plus de liberté et plus de contrôle démocratique sur leur gouvernement.

Une nouvelle grosse manifestation a d’ores et déjà été organisée, elle devrait avoir lieu le 25 avril prochain.

Laisser un commentaire