Au moins 52 personnes arrêtées en Turquie suite à de nouvelles purges

Au moins 52 personnes arrêtées en Turquie suite à de nouvelles purges

Un mandat d’arrêt a été émis en Turquie à l’encontre de 105 personnes exerçant une activité dans le secteur des technologies de l’information, selon l’agence officielle Anatolie.

Des employés du secteur des technologies de l’information ayant utilisé une messagerie cryptée

Ces personnes sont soupçonnées d’avoir discuté via une messagerie cryptée utilisée par les partisans les plus fidèles du prédicateur Fethullah Gülen accusé d’être à l’origine de la tentative de coup d’État manquée en juillet 2016.

Ce mandat d’arrêt a été émis par la justice turque, car le gouvernement soupçonne ces personnes d’avoir discuté via l’application de messagerie cryptée ByLock, utilisé par les fidèles du prédicateur musulman.

L’année dernière, la police avait mené des opérations à l’encontre d’employés du secteur des nouvelles technologies.

À ce jour, au moins 52 personnes ont été interpellées suite à ce mandat, notamment des anciens cadres du Conseil de recherche scientifique et technologique (Tubitak) et de l’Autorité turque des technologies de l’information et de la communication.

Laisser un commentaire