Crimée : inauguration du pont de la discorde

Crimée : inauguration du pont de la discorde

Ce mardi 15 mai se veut être un jour historique pour la Russie. Un pont long de 18 kilomètres vient d’être inauguré par Vladimir Poutine. Il relie la Russie à la Crimée qui a été annexée au territoire russe en 2014. Un coup de force qui a isolé la Russie sur le plan international, mais que souhaite faire fructifier le Kremlin auprès des Russes.  

Un camion orange de la marque Kamaz, un convoi d’une dizaine de véhicules et un président Poutine qui peut se réjouir des belles images offertes au public russe. En inaugurant un ouvrage d’art qui relie la péninsule de Crimée au reste de la Russie, le président russe a montré que le sort de la Crimée – désormais sous contrôle de la Fédaration de Russie – l’intéressait au plus haut point.

Le chef du Kremlin a déclaré : « « A plusieurs époques de notre histoire, même sous le tsar, les gens rêvaient de ce pont. Ils ont essayé à nouveau dans les années 30, 40, 50, et enfin, grâce à vous, ce projet, ce miracle a eu lieu. C’est un résultat remarquable qui nous rend plus proches de la Crimée et qui va la rendre plus forte. Cela nous permettra de développer son économie et d’améliorer la qualité de vie de ses habitants ».

La Crimée est assez isolée depuis son annexion et ce pont doit lui permettre de commercer plus aisément avec le reste de la Russie. Les travaux ont été achevés rapidement afin que les touristes russes puissent venir profiter des beaux jours dans cette région très ensoleillée. Un moyen aussi pour développer une économie criméenne en retard sur la plupart des régions russes.

L’Ukraine et la communauté internationale ne reconnaissent pas la domination russe sur la Crimée et des sanctions ont été prises contre les entreprises qui ont participé à la construction de ce pont symbolique qui déchire Ukrainiens et Russes.

Laisser un commentaire