Affaire Skripal : la Grande-Bretagne expulse des diplomates russes

Affaire Skripal : la Grande-Bretagne expulse des diplomates russes

La tentative d’assassinat de l’ancien agent double Sergeï Skripal continue d’alimenter les tentions entre la Russie et la Grande-Bretagne. La Première ministre britannique vient d’annoncer l’expulsion de 23 diplomates russes en réponse au « mépris » affiché par Moscou depuis le début d’une enquête dans laquelle le Kremlin est fortement soupçonné. Cette mesure devrait certainement entraîner une réponse du même calibre de la part des autorités russes.

Theresa May se montre inflexible avec Moscou depuis le début d’une affaire en eaux troubles qui met aux prises les services secrets russes et britanniques. Espion russe passé du côté de Londres, Sergeï Skripal vivait paisiblement dans son pays d’adoption jusqu’à son empoissonnement à Salisbury en compagnie de sa fille. Tous deux emmenés d’urgence à l’hôpital, leur pronostic vital est toujours engagé. Un acte perçu comme une menace extrêmement lourde contre les intérêts britanniques et qui a déjà amené à l’expulsion de quatre diplomates russes.

Vingt-trois autres devront également prendre le chemin du départ dans un délai d’une semaine. C’est ce qu’a déclaré la Première ministre qui accuse ces diplomates d’être « des agents du renseignement non déclarés ». Aucune explication sérieuse n’a été proposée par Moscou selon des autorités britanniques qui déplorent même le « sarcasme, mépris et défiance » des officiels russes.

La guerre diplomatique est bel et bien ouverte et une réaction de Moscou ne devrait pas tarder comme l’a montré l’histoire récente des tensions entre la Russie et certains pays occidentaux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.