La Berd prévoit une hausse de la croissance dans sa zone d’opération

La Berd prévoit une hausse de la croissance dans sa zone d’opération

Lors de sa réunion annuelle à Nicosie, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd) a indiqué qu’elle prévoyait une hausse de la croissance économique en 2017 dans la zone où elle opère. Selon la Berd, les raisons de cette progression seraient les cours actuels du pétrole, qui profitent à la Russie et aux pays exportateurs de matière première.

Ce mercredi, la Berd a estimé lors de sa réunion annuelle que la croissance moyenne de sa zone, qui regroupe 30 pays d’Europe, d’Asie centrale et de la partie méridionale et orientale du bassin méditerranéen, serait cette année de 2,4% et 2,8% l’année prochaine, contre 1,8% en 2016.

Les cours du pétrole ayant rebondi depuis le premier trimestre 2016, la situation en Russie, et dans les pays qui dépendent des prix de l’or noir pour les exportations et transferts d’argent, est à nouveau positive.

La Russie, qui a traversé une récession durant deux années, renoue avec la croissance économique, qui devrait être de 1,2% en 2017 et 1,4% en 2018.

Contexte difficile en Turquie

A l’inverse, la croissance devrait chuter de 2,6% cette année en Turquie. Les préoccupations au sujet de la sécurité du pays et l’instabilité politique que traverse cette nation depuis la tentative de coup d’Etat manquée en juillet 2016 causé un effet négatif sur les investissements. La croissance a également été affectée par une chute abrupte des revenus du tourisme et les sanctions économiques décidées par Moscou à l’encontre d’Ankara ainsi que la situation géopolitique au Moyen-Orient.

Laisser un commentaire