La Russie ferme la porte à une réintégration au sein du G8

La Russie ferme la porte à une réintégration au sein du G8

Avant même que le G7 ne se termine sur un fiasco, la Russie réaffirmé son intention de ne pas réintégrer cette instance de discussion qui se perd dans des « babillages ». En visite en Chine à l’occasion du Sommet de l’OSCE, Vladimir Poutine a rappelé tout le mal qui pensait d’un G7 qui a exclu la Russie en 2014 suite à l’annexion contestée de la Crimée.

A peine le Sommet du G7 entamé, les partenaires ont fait part de leurs divergences. La première d’entre elles a été la place que doit occuper la Russie. Donald Trump a rappelé au retour de Moscou après son exclusion du G8 en guise de réponse à l’annexion de la Crimée. Une position partagée par le tout nouveau Gouvernement italien, mais qui a été rejetée en bloc par l’Allemagne, la Grande-Bretagne et la France. La porte reste donc fermée à une Russie qui n’a jamais eu l’intention de la rouvrir selon les autorités du pays.

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov a indiqué que Moscou « n’a jamais demandé à revenir » pour reformer un G8 et affirme même que ce format est dépassé. Pour mettre à mal le G7, Lavrov fait la promotion du G20 : « Au sein du G20, les ultimatums ne marchent pas et vous avez besoin de parvenir à des accords ». Le ministre russe en conclut qu’il s’agit du « format le plus prometteur pour l’avenir ».

Vladimir Poutine s’est montré plus incisif encore en appelant à « arrêter ce babillage inventif et se tourner vers les sujets concrets relevant d’une vraie coopération ». En d’autres termes, le G7 ne fonctionne pas alors que la coopération au sein de l’OSCE est très positive. Une vision qui se vérifie a minima car peu d’annonces concrètes ont été faites à l’issue de ce Sommet. Toutefois, la conclusion du G7 semble donner raison au président russe puisque le communiqué final n’a pas été signé par les Etats-Unis. La coopération atlantique est en difficulté et c’est le Pacifique qui va désormais retenir l’attention du monde avec l’ouverture, ce 12 juin 2018, d’un Sommet historique entre les Etats-Unis et la Corée du nord.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.