L’Espagne devient la seconde destination touristique au monde

L’Espagne devient la seconde destination touristique au monde

Le gouvernement espagnol vient enfin de trouver une bonne raison de se réjouir. Malgré la menace terroriste forte et la grave crise politique qui secoue le pays depuis cet automne, le nombre de touristes étrangers a beaucoup progressé et permet au pays de se hisser à la deuxième place mondiale. L’Espagne supplante les Etats-Unis et talonne la France dont les chiffres officiels devraient bientôt être communiqués. 

L’Espagne dispose d’un patrimoine culturel exceptionnel qui n’échappe pas aux millions de touristes avides de découvrir de paysages spectaculaires et de températures très clémentes. La recette fonctionne et le Premier ministre a livré avec une certaine fierté les chiffres pour l’année 2017. «  82 millions de citoyens étrangers ont visité l’Espagne l’an dernier, 9 % de plus qu’en 2016, générant 87 milliards d’euros de revenus, en hausse de 12 % ».

Le bilan est très positif et n’aura pas vraiment souffert des attentats qui ont fait 16 morts en Catalogne en août dernier. Cette même Catalogne est un moteur important de l’attractivité touristique espagnole et a su garder la confiance des touristes malgré les troubles politiques liés à l’indépendance avortée de la région.

La hausse du nombre de touristes s’explique notamment par l’accroissement des connexions aériennes (longue distance). Ainsi, les vols en provenance d’Argentine, de Colombie, de Russie et des Etats-Unis ont connu une croissance à deux chiffres en 2017. Les régions maritimes sont les plus prisées (Catalogne, Canaries, Baléares) et ont contribué à une augmentation de sept millions de touristes en 2017.

La France, première destination mondiale, communiquera prochainement ses chiffres et on attend entre 88 millions et 89 millions de touristes recensés en 2017. Les Etats-Unis complètent ce podium sur lequel les pays du Vieux Continent gardent leur prééminence.

Laisser un commentaire