Goris devient capitale culturelle des pays de la CEI

Goris devient capitale culturelle des pays de la CEI

Petite ville de 20 000 habitants nichée dans le sud de l’Arménie, Goris est en passe de devenir la « Capitale culturelle 2018 des pays de la CEI ». Cette promotion soudaine a été annoncée par le Vice-ministre arménien de la Culture. L’objectif est de faire de cette belle bourgade à la longue histoire un centre touristique et culturel de premier ordre dans la région.  

Arthur Poghosyan, Vice-ministre arménien de la Culture n’était pas peu fier d’annoncer en conférence de presse que la ville de Goris avait été choisie pour être la capitale culturelle des pays de la CEI en 2018. Ainsi, Goris sera le théâtre de nombreuses animations culturelles au cours de l’année à venir et devrait être un centre unique au monde où les cultures vont s’entrecroiser dans un esprit de paix.

Le symbole est d’autant plus important que la ville est à la frontière avec la très disputée région du Haut-Karabagh. Goris est également sur la route qui mène à l’Iran et est ainsi un carrefour civilisationnel bien connu depuis des siècles. Relativement préservée sur le plan architectural malgré soixante-dix années de communisme, la ville constitue un écrin magnifique pour celles et ceux qui aiment la nature et les créations artistiques. En tant que capitale culturelle 2018, Goris devrait charmer plus d’un touriste venu voir les splendeurs de ce lieu exotique, mais encore trop peu connu.

Laisser un commentaire