Russie : des craintes autour de l’arrestation du lutteur tchétchène Mourad Amriev

Russie : des craintes autour de l’arrestation du lutteur tchétchène Mourad Amriev

Champion du monde de MMA, Mourad Amriev avait fui la Tchétchénie en 2013 où il avait été victime de tortures. Une enquête à son sujet était en cours depuis cette date. Les autorités russes viennent de livrer à la république du Caucase.

Ce vendredi 9 juin, des défenseurs des droits de l’homme russes ont exprimé leur inquiétude vis-à-vis de l’arrestation par les forces de l’ordre tchétchènes d’un lutteur d’arts martiaux mixtes, ou MMA, qui avait réussi à fuir son pays en assurant avoir été victime de tortures.

Le conseil consultatif pour les droits de l’homme auprès du Kremlin a ainsi indiqué dans un communiqué publié sur son site Internet qu’il avait demandé au procureur général russe Iouri Tchaïka de procéder à la vérification des procédures qui ont visé Mourad Amriev afin de garantir de leur légalité.

Le conseil poursuit en affirmant avoir reçu une alerte des parents du sportif tchétchènes au sujet d’un « éventuel arbitraire » par les parents de Mourad Amriev.

Arrêté à la frontière entre la Russie et le Bélarus

Le sportif a fui la république du Caucase en 2013 après avoir accusé la police locale de l’avoir torturé, il a ainsi récemment été arrêté à la frontière en la Russie et la Biélorussie. Ce dernier résidait en Ukraine.

Selon le ministère de l’Intérieur tchétchène, Mourad Amriev a été arrêté pour être interrogé en tant que suspect dans le cadre d’une enquête pour utilisation de « faux papiers d’identité ».

Le conseil doute de l’authenticité du fondement de cette enquête, cette dernière ayant été ouverte en 2013, juste après que Mourad Amriev a déclaré avoir été enlevé et torturé par un groupe de policiers tchétchènes.

Laisser un commentaire