La paix patine entre le Kosovo et la Serbie

La paix patine entre le Kosovo et la Serbie

Les négociations de paix entre le Kosovo et la Serbie semblaient prendre une tournure positive. Les deux pays ont, en effet, tout intérêt à faire des compromis et à dépasser les rancœurs, car c’est une normalisation positive pour les populations qui se joue, ainsi qu’une possible entrée dans l’Union européenne. Pourtant, les relations se sont dégradées subitement vendredi après le refus des forces kosovares de laisser le président serbe se rendre auprès de minorités enclavées au Kosovo.

Le chemin vers la paix est toujours long et prend parfois des virages aussi serrés qu’inattendus. Les présidents kosovar et Serbe l’ont appris à leurs dépends. Alors que les négociations semblaient bien se passer, le président Serbe, Aleksandar Vučić a fait part de sa colère après s’être vu interdire l’accès à un barrage et à une centrale par les forces kosovares. Une interdiction qui montre que sur le terrain, les tensions restent extrêmement vives.

La Commissaire européenne en charge de la diplomatie, Federica Moghereni n’a d’ailleurs pu s’entretenir avec les deux leaders que séparément ce 7 septembre. Le négociateur en chef de la Serbie, Marco Djurić a fait savoir qu’ « il n’est pas certain de la manière dont nous allons poursuivre les pourparlers ». Des négociations qui envisageraient des échanges territoriaux. Pour le moment, la situation est bloquée et tout compromis est hors de portée des protagonistes.

Pourtant, les deux pays ont intérêt à prendre le chemin de la paix ensemble afin d’apaiser les tensions entre les communautés. De plus, du succès de la paix dépend leur future adhésion à l’Union européenne à commencer par la Serbie. La pression populaire est malgré tout très forte et freine l’aboutissement d’un long et périlleux processus de négociations. L’Union européenne qui ne cesse de répéter qu’elle est un facteur de paix ne pourra pas se contenter de demi-mesures pour le bien des Kosovars et des Serbes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.