Turquie : la grande marche des opposants met le pouvoir turc en difficulté

Turquie : la grande marche des opposants met le pouvoir turc en difficulté

Le leader du parti laïc turc d’opposition Kemal Kilicdaroglu est arrivé ce dimanche à Istanbul, dernière étape de la « marche pour la justice » qu’il avait décidé de lancer le 15 juin dernier au départ d’Ankara.

La « grande marche pour la justice » est arrivée à Istanbul ce samedi

Lorsqu’il avait lancé cette marche, Kemal Kilicdaroglu, leader du principal parti laïc d’opposition en Turquie ne s’attendait certainement pas à un tel engouement autour de l’événement, ni même que celui-ci mettrait le président Erdogan en difficulté.

Alors que l’opposition turque est muselée ces derniers mois, ce spectacle surprenant a bien eu lieu, et la marche de protestation organisée par le principal dirigeant du CHP (parti républicain du peuple), qui aura ainsi effectué à pieds les 450 km qui séparent Ankara d’Istanbul est bien arrivée dans la capitale économique pour la dernière étape de l’événement.

Samedi, les marcheurs étaient entré à Pendik, district stambouliote situé à quelque 20km de la ville.

Il était notamment possible de lire « Aadalat » (Justice) sur la pancarte que tenait M.Kilicdaroglu, qui aura réussi un coup de force impressionnant, démontrant ainsi autant d’aplomb que Ghandi pour certains, lorsque celui-ci avait mené la « marche du sel » à l’encontre de l’empire colonial britannique.

Laisser un commentaire