Vers un quatrième mandat pour Poutine

Vers un quatrième mandat pour Poutine

Fin d’un suspense limité. Vladimir Poutine a annoncé qu’il se présentera à la prochaine élection présidentielle de mars 2018. Au pouvoir depuis 2000 soit en tant que président, soit en tant que Premier ministre, Poutine pourrait donc ainsi occuper le Kremlin jusqu’en 2024. Son succès lors du prochain scrutin ne fait aucun doute dans une Russie qui peine à voir émerger une opposition forte et crédible.

La petite histoire retiendra donc que c’est le 6 décembre 2017, dans une usine de Nijni Novgorod que Vladimir Poutine s’est officiellement déclaré candidat à la présidence de la République de la Fédération de Russie. Le scrutin aura lieu en mars prochain (la date exacte ne sera connue que dans quelques jours), mais son résultat ne laisse guère planer de doute. Malgré dix-sept années au pouvoir, Poutine reste très populaire et ne voit aucun candidat d’opposition émerger avec assez de force pour lui contester sa place au Kremlin.

L’homme a eu le temps de se construire une stature unique et est toujours considéré comme celui qui a redressé la Russie du chaos elstinien. Les difficultés économiques rencontrées actuellement ne sont pas de taille pour occulter le sentiment de fierté ressenti par de nombreux Russes encore traumatisés par le déclassement de leur pays. Face à la verticale du pouvoir, rares sont ceux qui arrivent à occuper une place importante dans les médias et les cœurs. Alexeï Navalny est sous le coup d’une condamnation pour détournement de fonds qui l’empêche de se présenter devant les électeurs.

Ksenia Sobtchak, ausn à elle, ne semble pas de taille et multiplie les déclarations surprenantes peu à même de lui rapporter des voix. En effet, affirmer que les sanctions américaines sont une bonne chose n’est pas forcément du goût d’une majorité d’électeurs.

Laisser un commentaire