La Malaisie perd son roi et ne sait pas (encore) pourquoi

La Malaisie perd son roi et ne sait pas (encore) pourquoi

La Malaisie abrite l’une des monarchies les plus particulières de la planète. Le roi y est élu pour une durée de cinq ans parmi les familles royales avant de s’éclipser en faveur de son successeur. Un système original qui fonctionne bien, mais dont la course est aujourd’hui quelque peu perturbée par la décision du roi Muhammad V de quitter le pouvoir après seulement deux années de règne. Les spéculations vont bon train quant à la raison qui sous-tend un tel renoncement.

Une charge royale peut s’avérer extrêmement lourde. L’âge aidant, les abdications ne sont plus exceptionnelles, mais le roi de Malaisie a surpris son monde en renonçant à la couronne après deux années de règne. Le système du pays consiste en une royauté tournante au sein de laquelle le roi est élu par les familles royales tous les cinq ans. Une monarchie constitutionnelle pas comme les autres dans un pays très fortement marqué par l’Islam.

Muhammad V a donc renoncé au trône après plusieurs semaines sans aucune apparition publique. Le palais royal l’a annoncé ce week-end et a indiqué que cette abdication prenait effet immédiatement, soit le 6 janvier 2019. Aimé de ses sujets et notamment apprécié pour son sens de l’humour, le roi Muhammad V aurait préféré renoncer à sa charge pour des raisons médicales selon les rumeurs qui circulaient depuis son absence dans les médias. Une thèse aujourd’hui battue en brèche par l’idée que le roi se serait marié à une jeune femme russe.

Un mariage d’amour avec une étrangère, ancienne Miss, âgée de seulement 25 ans. Oksana Voevodina s’est notamment fait connaître par sa participation à une émission de téléréalité dans laquelle elle aurait fait preuve de peu de pudeur… Un profile qui ne colle pas avec les mœurs malaisienne bien que selon un tabloïd britannique, elle se serait convertie à l’Islam en avril dernier. La presse people russe et britannique ont même rendu compte du mariage de la Miss russe avec Muhammad V à Moscou il y a quelques semaines. Un scénario qui n’a été ni infirmé ni confirmé par le palais royal malaisien.

Les habitants, très peinés de ce départ, sauront peut-être bientôt les raisons qui ont poussé un roi populaire âgé de seulement 49 ans à abandonner sa fonction. Ce dernier devrait toutefois reprendre la direction de l’Etat du Kelantan. Son successeur sera connu le 24 janvier à l’issue d’un vote du conseil royal.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.