Contrôles aux frontières : l’UE dans les pas des Etats-Unis

Contrôles aux frontières : l’UE dans les pas des Etats-Unis

Le contrôle des frontières extérieures de l’Union européenne constitue un enjeu croissant auquel s’attaque le Parlement européen. Ce 5 juillet, les députés ont voté en faveur de la mise en place d’un système de contrôle érigé sur le modèle états-unien de l’ « Esta ». Le système sera opérationnel en 2021 et ne concernera que les individus exempts de visa pour se rendre au sein de l’Union européenne.

Comment mieux contrôler les frontières tout en évitant de généraliser à tous les pays la nécessité d’obtenir un visa ? L’Union européenne a trouvé la réponse en s’inspirant très largement de ce qui se pratique aux Etats-Unis depuis 2008. Le système voté par le Parlement européen s’appelle ESTIAS et sera en vigueur en 2021. Il en coûtera 7 euros (gratuit pour les mineurs et les personnes âgées de plus de 70 ans) et une dizaine de minutes pour remplir un formulaire quelques jours avant son entrée sur le territoire européen.

L’objectif est de mieux anticiper la venue de profils à risque. Le Commissaire européen en charge des questions migratoires, Dimitris Avramopoulos se félicite de ce dispositif. « Toute personne présentant un risque migratoire ou sécuritaire sera identifiée avant même de se rendre aux frontières de l’UE, tandis que les déplacements des voyageurs de bonne foi seront facilités ». Les données recueillies seront mises en relation avec les fichiers d’Europol et de Schengen.

Cette nouvelle règle ne concerne que les personnes susceptibles de venir au sein de l’UE sans visa. Les ressortissants des Etats-Unis, d’Albanie et d’une soixantaine d’autres pays sont donc visés. Ce vote répond en partie au besoin d’une sécurité accrue exprimé par de nombreux pays européens. ESTIAS ne s’adresse toutefois pas à la problématique des migrants qui traversent illégalement et au péril de leur vie la Méditerranée. L’arsenal sécuritaire européen s’étoffe, mais peut-être pas au rythme voulu par les citoyens européens.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.