Perquisitions dans les locaux ukrainiens de Yandex

Perquisitions dans les locaux ukrainiens de Yandex

Des perquisitions ont eu lieu dans les locaux en Ukraine du groupe internet russe Yandex, ont indiqué les services de sécurité nationaux. Le groupe est visé depuis peu par des sanctions décidées par les autorités ukrainiennes dans le cadre d’une affaire de « trahison ».

Sur sa page Facebook, Olena Guitlianska, une porte-parole du Service de sécurité ukrainien (SBU), a ainsi indiqué que le SBU avait mené des perquisitions dans les locaux de Kiev et Odessa de la société russe Yandex.

La porte-parole a précisé que ces perquisitions étaient en rapport avec l’affaire de « trahison de la patrie » du groupe internet, sans apporter plus de précisions quant au rôle de Yandex dans ce dossier.

Yandex a de son côté assuré ne pas savoir quel était le but de ces perquisitions, mais s’est dit prêt à coopérer et fournir toutes les informations sur ses activités en Ukraine, « conformément aux procédures légales », selon son communiqué.

Quitter les serveurs russes

Le moteur de recherche Yandex est très utilisé en ex-URSS, tout comme ses différents services internet, qui vont, tout comme Google, des actualités à la cartographie, et bien d’autres. Yandex a été banni du territoire ukrainien en mai dernier par le président Petro Porochenko dans le cadre des sanctions.

Ces dernières ne concernent pas uniquement Yandex, puisque les réseaux sociaux russes VKontakte et Odnoklassniki ont également été fermés, alors qu’ils comptent des millions d’utilisateurs en Ukraine.

Le président ukrainien a invoqué la nécessité de protéger le pays et ses habitants, indiquant qu’il y avait une urgence à quitter les serveurs russes.

Laisser un commentaire