Crise ukrainienne : le grand écart américain

Crise ukrainienne : le grand écart américain

Tandis que d’une part, le Trésor américain a procédé à un assouplissement de certaines sanctions commerciales à l’encontre de Moscou, de l’autre, Washington dénonce les actions agressives intentées par la Russie en Ukraine, soufflant le chaud et le froid donc. Le rapprochement annoncé entre les deux superpuissances ne semble pas imminent.

Le nouveau secrétaire d’Etat de l’ère Trump a connu une première journée chargée. L’ex numéro d’ExxonMobil, Rex Tillerson a ce jeudi commencé par un grand écart assez surprenant.

D’abord, il y a eu un geste de rapprochement tenté par le Trésor américain, qui a décidé d’amender certaines sanctions concernant la vente en Russie d’équipements de technologies de l’information comme des téléphones mobiles et des tablettes, annoncé par l’OAFC, l’institution en charge de la gestion des sanctions financières. Celle-ci autorise donc depuis vendredi certaines transactions avec la Russie, amendant la directive prise par l’administration Obama en avril 2015. Un texte qui avait été adopté à l’époque pour lutter contre les activités de piratage informatique.

Toutefois, Donald Trump a annoncé que cette initiative ne constituait en aucun cas un assouplissement des sanctions. Une haute responsable du Trésor expliquant par la suite que cette modification consistait à corriger certains effets inattendus des précédentes sanctions, permettant désormais aux entreprises américaines d’obtenir des licences d’exportation pour la Russie.

Et le rapprochement semble, en effet, encore loin, car si le nouveau président américain ne cesse d’en parler, ce n’est pas le cas de l’ambassadrice américaine aux Nations unies, Nikki Haley, qui a condamné dans ses premiers mots publics lors du Conseil de sécurité de l’ONU qu’elle condamnait les « actions agressives » de la Russie en Ukraine.

Selon elle, les sanctions resteront en place tant que la Russie n’aura pas rendu le contrôle de la Crimée à l’Ukraine, alors que les violences ont repris entre armée du régime ukrainien et rebelles pro-russes.

Laisser un commentaire