Bosnie : les Pays-Bas jugés partiellement responsables du massacre de Srebrenica

Bosnie : les Pays-Bas jugés partiellement responsables du massacre de Srebrenica

Les Pays-Bas ont été partiellement reconnus responsables du massacre de Srebrenica et devront indemniser les familles de 350 musulmans bosniens exécutés par des Serbes de Bosnie en 1995.

La Cour d’appel de La Haye a reconnu partiellement responsables les Casques bleus néerlandais de la mort de 350 musulmans lors du massacre de Srebrenica. Ceux-ci ont, selon la Cour, facilité le processus de séparation des hommes et garçons musulmans en sachant sciemment que ceux-ci risquaient de subir un traitement inhumain ou tout simplement d’être exécutés par les Serbes de Bosnie.

La juge Gepke Dulek a ainsi sommé l’État néerlandais d’indemniser les familles de ces 350 victimes.

En 1995, environ 8.000 hommes et garçons de confession musulmane ont été tués lors du génocide de Srebrenica. Jamais depuis la Seconde Guerre mondiale l’Europe n’avait connu une telle horreur.

Les soldats néerlandais (appelés « Dutchbat ») avaient dans un premier temps permis à des milliers de personnes de trouver refuge dans leur base située dans l’enclave des Nations unies. Cependant, elles s’étaient rapidement retrouvées submergées et avaient ensuite décidé de fermer les portes de leur base, pour au final permettre aux Serbes de Bosnie d’évacuer les réfugiés.

Les hommes et les garçons avaient alors étaient divisés et placés dans des bus, pour ensuite être torturés ou tout simplement exécutés.

Laisser un commentaire