La Défense russe souffre des sanctions occidentales

La Défense russe souffre des sanctions occidentales

Les sanctions occidentales commenceraient-elles seulement à se faire lourdement sentir sur le Gouvernement russe ? La question se pose depuis la publication, ce mercredi, d’un rapport montrant la baisse des dotations pour le Défense russe en 2017. Il s’agit de la première baisse budgétaire depuis vingt ans et elle illustre l’impossibilité pour une Russie isolée de l’Europe de continuer à investir autant d’argent pour la Défense que par le passé.

Il y a quelques semaines, Vladimir Poutine réussissait un tour de force en présentant de nouvelles armes au profil technologique de pointe. Le message avait fait le tour du monde, mais il s’avère que la Russie est dans une situation économique plus tendue qu’elle ne souhaiterait le montrer. En effet, un rapport de l’Institut international de la recherche sur la paix expose les difficultés budgétaires du ministère de la Défense russe.

Souvent décrié comme un pays aux accents militaristes, la Russie doit faire face à un repli économique bien alimenté par les sanctions occidentales. Si l’armement poursuit une modernisation qui a pu faire peur dans certains pays, le budget de la Défense pour l’année 2017 a dû être revu à la baisse (-20 %). Il s’agit là d’une première coupe d’ampleur pour un ministère épargné par les lignes de crédit en baisse. C’est également une première depuis vingt ans et la crise du rouble en 1998.

L’Institut international de la recherche sur la paix relève également que la Russie a perdu une place dans son classement international au profit de l’Arabie Saoudite. Les Etats-Unis arrivent largement en tête des dépenses militaires devant la Chine. Les sept pays réunis qui suivent les Etats-Unis dans ce classement ont dépensé moins que Washington. Le gouffre est donc immense et la Russie ne pourra jamais prétendre occuper le même poids que le géant américain en matière de Défense.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.