Forte immigration russo-ukrainienne en Israël

Forte immigration russo-ukrainienne en Israël

C’est une première depuis plus d’une décennie : la majorité des immigrants en Israël sont issus de Russie et d’Ukraine. Ces deux pays ont été de grands pourvoyeurs d’immigrants au début des années 2000 et occupent de nouveau une place de choix selon les statistiques officielles israéliennes pour 2017. Un rebond qui s’explique notamment par le conflit en Ukraine.

50,4 % des immigrants légaux arrivés sur le territoire israélien sont d’origine russe ou ukrainienne. L’information du ministère de l’Immigration israélien initialement rapportée par l’agence de presse Jewish Telegraphic Agency a été relayée avec un certain intérêt. Ils sont au total 28 598 immigrants pour l’année 2017. La France se classe en troisième position avec plus de 3 000 personnes qui ont fait leur alyah.

Le conflit dans l’Est de l’Ukraine qui perdure depuis 2014 et une situation économique dégradée en Ukraine et en Russie contribuent à ce mouvement d’une ampleur inégalée depuis le début des années 2000. Beaucoup d’immigrants ont commencé leur conversion dans leur pays d’origine grâce au lancement du projet Maslul.

Ces nouvelles arrivées devraient renforcer la communauté russophone en Israël. Déjà 20 % de la population juive israélienne parle russe. Cela constitue la troisième langue du pays après l’hébreu et l’arabe.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.