Turquie : Washington gèle ventes d’armes pour les gardes du corps d’Erdogan

Turquie : Washington gèle ventes d’armes pour les gardes du corps d’Erdogan

Washington a annoncé que les ventes d’armement à destination du service de protection du président turc Recep Tayyip Erdogan seront désormais gelées.

Violences inutiles

Alors que des gardes du corps du président turc avaient directement pris à parti des manifestants en mai dernier à Washington, les États-Unis décident de prendre des mesure de rétorsion à l’encontre de la garde rapprochée de Recep Tayyip Erdogan, selon les déclarations de deux sénateurs américains la semaine dernière.

Ces deux membres du Congrès américain, Patrick Leahy et Chris Van Hollen, ont indiqué que cette décision avait été prise suite au dépôt d’une proposition de loi à propos de la vente d’armes américaines.

Ainsi, une vente d’armes d’une valeur de 1,2 million de dollars par une société basée dans le New Hampshire, Sig Sauer, devrait être bloquée. Les équipements censés être cédés étaient effectivement à destination du service de sécurité du président turc.

Recep Tayyip Erdogan avait été au cœur d’une vive polémique après l’agression de plusieurs manifestants – qui étaient venus protester contre le régime turc – par deux de ses gardes du corps à Washington en mai 2017 durant sa visite présidentielle dans la capitale américaine.

Laisser un commentaire