Brouille frontalière franco-italienne

Brouille frontalière franco-italienne

La vague migratoire qui touche l’Europe crée des tensions entre plusieurs pays. La pression migratoire à la frontière italo-française n’échappe pas à cette réalité et une intervention de la douane française en Italie a eu l’effet d’une bombe du côté de Rome. Les principaux leaders politiques italiens dénoncent une violation des frontières même si Paris assure que les douanes françaises ont respecté toutes les règles et procédures qui régissent les relations entre ces deux pays.

S’agit-il d’un couac à la résonnance diplomatique particulièrement grave ? Pour les autorités italiennes, l’affaire ne fait aucun doute. La descente de la douane française dans un local récemment mis à disposition d’une ONG pro-migrant dans la petite bourgade italienne de Bardonecchia est jugée illégale par les élites politiques italiennes. Le parquet de Turin a annoncé l’ouverture d’une enquête et le ministre italien des Affaires étrangères n’a pas hésité à parler d’un « acte grave, considéré totalement en dehors du cadre de la collaboration entre États frontaliers » peu après l’intervention des douanes françaises.

De l’autre côté des Alpes, la tournure des événements est tout aussi politique avec un ministre français des Comptes publics qui a affirmé que la douane avait agit dans le cadre normatif en vigueur et que son intervention était due à la présence d’un ressortissant nigérian soupçonné de trafic de drogue. Le ministre se rendra prochainement à Rome afin de tenter de calmer la situation, mais les leaders politiques italiens ont déclenché un tir de barrage impressionnant avec notamment Matteo Salvini, président de la Ligue qui a déclaré « au lieu d’expulser des diplomates russes, il faut éloigner d’ici les diplomates français ».

Laisser un commentaire