Puigdemont connaît son Waterloo

Puigdemont connaît son Waterloo

L’exil de Carles Puigdemont en Belgique pourrait bien durer à en croire une information du quotidien L’Echo. En effet, l’ancien président de la région de Catalogne aurait fait louer une vaste demeure à Waterloo pour sa famille et lui. Puigdemont souhaite diriger l’exécutif catalan depuis la Belgique, mais la Cour constitutionnelle a d’ores et déjà expliqué qu’une investiture à distance était impossible.

Waterloo pourrait-il rentrer dans l’Histoire non plus comme le lieu qui a vu s’effondrer l’empire napoléonien, mais comme le siège du président de la région catalane ? C’est en tout cas l’ambition de Carles Puigdemont, leader des indépendantistes réfugié en Belgique et objet d’un mandat de la justice espagnole qui l’accuse de rébellion et de sédition. Dans l’impossibilité de rentrer en Catalogne sans garantie pour sa liberté, Puigdemont souhaiterait s’installer à Waterloo et diriger le gouvernement catalan qui peine à se former depuis la publication des résultats.

Une villa cossue a été louée par Joseph María Matamala Alsina, un proche de Carles Puigdemont, pour 4 400 euros par mois. La bâtisse comprend notamment six chambres, trois salles de bain et un sauna pour une superficie totale de 550 m2. Il s’agirait donc là d’un exil doré faute de pouvoir gouverner depuis Barcelone.

La situation politique reste très compliquée, car si les indépendantistes ont remporté les élections régionales, ils restent divisés entre plusieurs factions et n’ont toujours pas de chef pour les diriger. Malgré sa légitimité politique et historique, il n’est pas certain que Puigdemont remplisse la destinée qui lui semblait encore promise il y a quelques mois.

Laisser un commentaire